La voiture était garée près du commissariat des Marolles. Un cocktail Molotov a été lancé à travers une vitre dans le véhicule. L'incendie est en conséquence volontaire. C'est un particulier qui a éteint le feu. La voiture est endommagée de manière importante. Le laboratoire de la police fédérale est descendu sur place et le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête. Dans la nuit de dimanche à lundi, un pavé a par ailleurs été lancé dans la vitre côté passager d'une voiture de patrouille de la section canine. Il n'y a heureusement pas eu de blessés. Différents incendies ont également été allumés dans le quartier. Les auteurs ont utilisé des poubelles pour alimenter les feux mais aussi une trottinette à un endroit. La police a prêté assistance aux pompiers. La semaine dernière, une perquisition a été réalisée dans le cadre d'une enquête dans le quartier des Marolles. Des projectiles ont été lancés contre les policiers qui intervenaient. Ces derniers ont dû appeler des renforts. Des enquêtes sont ouvertes pour identifier les auteurs des faits. Il n'y a pas eu d'arrestation pour l'instant. Ilse Van de keere assure que la police tient bon face à ces tensions: "On reste actif dans le quartier. On augmente la présence." (Belga)

La voiture était garée près du commissariat des Marolles. Un cocktail Molotov a été lancé à travers une vitre dans le véhicule. L'incendie est en conséquence volontaire. C'est un particulier qui a éteint le feu. La voiture est endommagée de manière importante. Le laboratoire de la police fédérale est descendu sur place et le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête. Dans la nuit de dimanche à lundi, un pavé a par ailleurs été lancé dans la vitre côté passager d'une voiture de patrouille de la section canine. Il n'y a heureusement pas eu de blessés. Différents incendies ont également été allumés dans le quartier. Les auteurs ont utilisé des poubelles pour alimenter les feux mais aussi une trottinette à un endroit. La police a prêté assistance aux pompiers. La semaine dernière, une perquisition a été réalisée dans le cadre d'une enquête dans le quartier des Marolles. Des projectiles ont été lancés contre les policiers qui intervenaient. Ces derniers ont dû appeler des renforts. Des enquêtes sont ouvertes pour identifier les auteurs des faits. Il n'y a pas eu d'arrestation pour l'instant. Ilse Van de keere assure que la police tient bon face à ces tensions: "On reste actif dans le quartier. On augmente la présence." (Belga)