Les habitants de Spouwen ont reçu une invitation personnelle pour cette session d'informations. Toutes les autres personnes, y compris la presse, ne sont pas autorisées à y assister. Deux sessions sont programmées jeudi soir, l'une à 19h00, l'autre à 21h00, afin de permettre à tous l'accès à la petite salle. La Croix-Rouge et les autorités communales veulent de cette manière informer de manière sereine les riverains concernés. Ceux-ci ont la possibilité de poser leurs questions. Celles qui n'auront pas pu être abordées jeudi soir recevront une réponse ultérieurement. "Tout se déroule très bien et dans l'ordre. Nous avons eu deux fois salle comble : 160 personne à la première session et 180 pour la deuxième. Nous n'avons naturellement pas pu convaincre tout le monde", a indiqué le bourgmestre Johan Sauwens. "Les orateurs viennent de la Croix-Rouge et de Fedasil. On retrouve aussi Jolein Martens, qui a été désignée par l'Agence flamande pour l'intégration (Agentschap Integratie en Inburgering ) comme personne de contact entre la population et les autorités." Le bâtiment avait été la proie d'un incendie criminel dans la nuit du 10 au 11 novembre. La date de son ouverture reste incertaine. Celle-ci n'aura à coup sûr pas lieu avant le 15 décembre. (Belga)