La ministre a remercié les services de secours ainsi que les autorités communales et provinciales pour leur travail face à l'incendie, qui a ravagé plus de 500 hectares sur le domaine. Elle a par ailleurs salué l'aide de l'armée de l'air néerlandaise qui a déployé deux hélicoptères de lutte contre les incendies Chinook. "Cette action démontre l'excellente relation de collaboration avec notre voisin." Ludivine Dedonder indique que l'enquête en cours devra révéler la cause de l'incendie mais aussi "les leçons à tirer" pour éviter une telle catastrophe à l'avenir. Elle souligne néanmoins le manque de personnel auquel est confrontée la Défense aujourd'hui. "Si des investissements ont été faits dans le matériel destiné aux opérations à l'étranger, le personnel a, quant à lui, occupé la dernière place des priorités. Dès mon entrée en fonction, j'ai précisé que le personnel et le recrutement passent avant tout et ce, afin de pouvoir redonner un avenir à la Défense. Nous sommes sur la bonne voie, mais malheureusement, ce problème structurel ne peut être résolu en quelques semaines ou quelques mois." (Belga)

La ministre a remercié les services de secours ainsi que les autorités communales et provinciales pour leur travail face à l'incendie, qui a ravagé plus de 500 hectares sur le domaine. Elle a par ailleurs salué l'aide de l'armée de l'air néerlandaise qui a déployé deux hélicoptères de lutte contre les incendies Chinook. "Cette action démontre l'excellente relation de collaboration avec notre voisin." Ludivine Dedonder indique que l'enquête en cours devra révéler la cause de l'incendie mais aussi "les leçons à tirer" pour éviter une telle catastrophe à l'avenir. Elle souligne néanmoins le manque de personnel auquel est confrontée la Défense aujourd'hui. "Si des investissements ont été faits dans le matériel destiné aux opérations à l'étranger, le personnel a, quant à lui, occupé la dernière place des priorités. Dès mon entrée en fonction, j'ai précisé que le personnel et le recrutement passent avant tout et ce, afin de pouvoir redonner un avenir à la Défense. Nous sommes sur la bonne voie, mais malheureusement, ce problème structurel ne peut être résolu en quelques semaines ou quelques mois." (Belga)