Cette phase des travaux devrait démarrer vendredi, une fois effectuées les installations qui la permettent, a-t-on ajouté de même source. Outre le parvis, elle concernera une partie de la rue du Cloître le long de l'Hôtel Dieu. Elle se fera par jet à ultra-haute pression, avec brossage avec un produit tensioactif et récupération des eaux par aspiration. Un gel/latex désincrustant sera appliqué sur certains supports -granit, pierre ou travertin- autres que l'asphalte. Le nettoyage des espaces autour du chantier avait commencé le 14 août et s'achèvera vers le 10 septembre, en fonction des aléas de la météo, selon le ministère. Au total 10.200 m² environ doivent être décontaminés. La première phase, également par le procédé de l'ultra-haute pression, qui s'achève vendredi, a porté sur la rue de la Cité. A l'issue de chaque phase, en lien avec le laboratoire central de la préfecture de police, des tests de surface sont menés, permettant de constater l'efficacité du nettoyage, en vue de la réouverture des zones. L'incendie avait, d'une part, fait fondre et s'écouler, et d'autre part, libéré sous formes de particules les centaines de tonnes de plomb contenues dans la charpente de la flèche et la toiture de la cathédrale. Suspendu le 25 juillet en raison de la nécessité d'évaluer ces risques de plombémie, le gigantesque chantier de sauvetage de Notre-Dame a repris lundi. (Belga)