France 2 évoquait samedi soir sur Twitter "une grande soirée de solidarité", qui s'est cloturée peu avant minuit, avec aux commandes les présentateurs Stéphane Bern et Marie-Sophie Lacarrau. Une pléthore de personnalités et d'artistes a occupé la scène, installée dans la cour des Invalides, entre autres le violoncelliste Gautier Capuçon, le pianiste Lang Lang, l'orchestre national de France, les chanteurs Thomas Dutronc, Laurent Voulzy, Slimane, Mireille Mathieu, Anggun et bien d'autres, entre hommages à la Ville Lumière ("Il est cinq heures, Paris s'éveille"), musique classique (l'Ave Maria de Schubert interprété par Mireille Mathieu) et reprises de la comédie musicale Notre-Dame. Les héros du drame, les pompiers de Paris, ont été mis à l'honneur, avec notamment le témoignage sur scène d'un capitaine de brigade qui est intervenu le lundi soir sur place. "J'aborde la cathédrale par l'arrière et je me retrouve face à une foule choquée (...) Ces personnes ne filment même pas, pour dire le choc", raconte le "capitaine Jean-Baptiste" lors de l'émission, revenant sur les moments qui ont suivi le déclenchement de l'alerte à la caserne. Ensuite, "on se trouve seuls devant la cathédrale, face à l'immensité, face à l'horreur, dans un silence où on entend juste le tintement d'une pluie rougeoyante de braises sur nos casques, et là on se dit: il faut agir rapidement", poursuit-il. "En regardant mon portable le lendemain, je m'aperçois que j'ai couru 17 km alors que la 'vieille dame' ne fait que 127 m". "La Vieille Dame aujourd'hui a perdu son chapeau, mais elle a gardé son sourire", conclut le pompier avant de rendre le micro, sous les applaudissements du public. Lors de la même soirée, le ministre français de la Culture Franck Riester a pris la parole, précisant que les points identifiés comme "sensibles" au sein de la cathédrale partiellement détruite ont été sécurisés: "Notre-Dame aujourd'hui est quasi sauvée puisque tous les points sensibles qui restaient -- le pignon nord, le pignon occidental, entre les deux beffrois de façade, le beffroi sud qui menaçait --, tous ces points là ont été sécurisés, stabilisés, et c'est une formidable nouvelle", a-t-il expliqué. "Reste la voûte. Il y a quelques points encore sensibles sur la voûte et donc les équipes du ministère de la Culture, les entreprises, sont à l'oeuvre pour retirer les gravats qui sont encore sur la voûte et la bâcher progressivement. Et à partir de là, on pourra dire que Notre-Dame de Paris est sauvée". (Belga)

France 2 évoquait samedi soir sur Twitter "une grande soirée de solidarité", qui s'est cloturée peu avant minuit, avec aux commandes les présentateurs Stéphane Bern et Marie-Sophie Lacarrau. Une pléthore de personnalités et d'artistes a occupé la scène, installée dans la cour des Invalides, entre autres le violoncelliste Gautier Capuçon, le pianiste Lang Lang, l'orchestre national de France, les chanteurs Thomas Dutronc, Laurent Voulzy, Slimane, Mireille Mathieu, Anggun et bien d'autres, entre hommages à la Ville Lumière ("Il est cinq heures, Paris s'éveille"), musique classique (l'Ave Maria de Schubert interprété par Mireille Mathieu) et reprises de la comédie musicale Notre-Dame. Les héros du drame, les pompiers de Paris, ont été mis à l'honneur, avec notamment le témoignage sur scène d'un capitaine de brigade qui est intervenu le lundi soir sur place. "J'aborde la cathédrale par l'arrière et je me retrouve face à une foule choquée (...) Ces personnes ne filment même pas, pour dire le choc", raconte le "capitaine Jean-Baptiste" lors de l'émission, revenant sur les moments qui ont suivi le déclenchement de l'alerte à la caserne. Ensuite, "on se trouve seuls devant la cathédrale, face à l'immensité, face à l'horreur, dans un silence où on entend juste le tintement d'une pluie rougeoyante de braises sur nos casques, et là on se dit: il faut agir rapidement", poursuit-il. "En regardant mon portable le lendemain, je m'aperçois que j'ai couru 17 km alors que la 'vieille dame' ne fait que 127 m". "La Vieille Dame aujourd'hui a perdu son chapeau, mais elle a gardé son sourire", conclut le pompier avant de rendre le micro, sous les applaudissements du public. Lors de la même soirée, le ministre français de la Culture Franck Riester a pris la parole, précisant que les points identifiés comme "sensibles" au sein de la cathédrale partiellement détruite ont été sécurisés: "Notre-Dame aujourd'hui est quasi sauvée puisque tous les points sensibles qui restaient -- le pignon nord, le pignon occidental, entre les deux beffrois de façade, le beffroi sud qui menaçait --, tous ces points là ont été sécurisés, stabilisés, et c'est une formidable nouvelle", a-t-il expliqué. "Reste la voûte. Il y a quelques points encore sensibles sur la voûte et donc les équipes du ministère de la Culture, les entreprises, sont à l'oeuvre pour retirer les gravats qui sont encore sur la voûte et la bâcher progressivement. Et à partir de là, on pourra dire que Notre-Dame de Paris est sauvée". (Belga)