"Rien ne va dans le sens d'un acte volontaire" dans ce drame. Le feu n'a été complètement éteint que mardi, peu avant 10h00, selon la communication des pompiers de Paris. Depuis le départ des flammes vers 19h00 lundi soir, une origine suspectée est celle du chantier qui était en cours au niveau de la toiture. "Cinq entreprises intervenaient sur le site. Dès aujourd'hui, ont débuté des auditions d'ouvriers d'employés de ces entreprises". "Ils sont une quinzaine à être intervenus, à avoir été présents hier", a précisé Rémy Heitz devant Notre-Dame, ajoutant que la direction de la police judiciaire mobilisait près de 50 enquêteurs sur cette enquête. Le procureur de Paris a ajouté qu'une "première alerte" avait été donnée à 18h20, mais qu'aucun départ de feu n'avait alors été constaté. "Il y a eu une deuxième alerte à 18h43 et un départ de feu a été constaté au niveau de la charpente. Entre temps, l'église avait été évacuée". Lundi soir déjà, le parquet de Paris avait ouvert une enquête du chef de "destruction involontaire par incendie". L'enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DPRJ). Dans la nuit, des témoignages d'ouvriers présents avaient déjà été recueillis. (Belga)

"Rien ne va dans le sens d'un acte volontaire" dans ce drame. Le feu n'a été complètement éteint que mardi, peu avant 10h00, selon la communication des pompiers de Paris. Depuis le départ des flammes vers 19h00 lundi soir, une origine suspectée est celle du chantier qui était en cours au niveau de la toiture. "Cinq entreprises intervenaient sur le site. Dès aujourd'hui, ont débuté des auditions d'ouvriers d'employés de ces entreprises". "Ils sont une quinzaine à être intervenus, à avoir été présents hier", a précisé Rémy Heitz devant Notre-Dame, ajoutant que la direction de la police judiciaire mobilisait près de 50 enquêteurs sur cette enquête. Le procureur de Paris a ajouté qu'une "première alerte" avait été donnée à 18h20, mais qu'aucun départ de feu n'avait alors été constaté. "Il y a eu une deuxième alerte à 18h43 et un départ de feu a été constaté au niveau de la charpente. Entre temps, l'église avait été évacuée". Lundi soir déjà, le parquet de Paris avait ouvert une enquête du chef de "destruction involontaire par incendie". L'enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DPRJ). Dans la nuit, des témoignages d'ouvriers présents avaient déjà été recueillis. (Belga)