"Elle dégage une puissance de 33 MW, et produira 56 GW par an, soit 5% de la consommation nationale", a expliqué le directeur général de la Société nationale d'électrification (Sonabel) François De Salles Ouédraogo. L'électricité produite coûtera "trois fois moins cher" que celle produite par les centrales au fioul. Et la centrale permettra de réduire les rejets de carbone de 26.000 tonnes par an, a-t-il précisé. Financée à hauteur de 47,5 millions d'euros grâce à un don de 25 millions de l'Union européenne et d'un prêt de 22,5 millions de l'Agence française de développement, la centrale photovoltaïque a été construite en seulement 18 mois par Cegelec, filiale du groupe français Vinci. "Le Burkina a pris la ferme résolution de mettre tout en oeuvre pour exploiter une de ses principales ressources naturelles qu'est le soleil", a déclaré le président burkinabè. (Belga)

"Elle dégage une puissance de 33 MW, et produira 56 GW par an, soit 5% de la consommation nationale", a expliqué le directeur général de la Société nationale d'électrification (Sonabel) François De Salles Ouédraogo. L'électricité produite coûtera "trois fois moins cher" que celle produite par les centrales au fioul. Et la centrale permettra de réduire les rejets de carbone de 26.000 tonnes par an, a-t-il précisé. Financée à hauteur de 47,5 millions d'euros grâce à un don de 25 millions de l'Union européenne et d'un prêt de 22,5 millions de l'Agence française de développement, la centrale photovoltaïque a été construite en seulement 18 mois par Cegelec, filiale du groupe français Vinci. "Le Burkina a pris la ferme résolution de mettre tout en oeuvre pour exploiter une de ses principales ressources naturelles qu'est le soleil", a déclaré le président burkinabè. (Belga)