L'affaire des prothèses mammaires PIP a provoqué la panique le mois dernier parmi les femmes qui s'étaient fait implanter. "Les gens devront emporter la petite carte partout. Lors d'une urgence médicale, le médecin sera ainsi immédiatement au courant", explique la ministre.

A l'heure actuelle, Mme Onkelinx étudie avec les groupes de travail la forme que devrait prendre cette carte.

La ministre prévoit d'autres mesures visant à mieux contrôler les implants, dont des distributeurs agréés et contrôlés pour tout dispositif médical implantable, la création d'un registre reprenant toutes les prothèses et celle d'un annuaire détaillant tous les implants commercialisés en Belgique.

Par ailleurs, la ministre entend imposer des critères professionnels pour la pratique de l'homéopathie et des médecines alternatives. Les personnes qui ne répondront pas aux critères ne pourront plus exercer.

Levif.be, avec Belga

L'affaire des prothèses mammaires PIP a provoqué la panique le mois dernier parmi les femmes qui s'étaient fait implanter. "Les gens devront emporter la petite carte partout. Lors d'une urgence médicale, le médecin sera ainsi immédiatement au courant", explique la ministre. A l'heure actuelle, Mme Onkelinx étudie avec les groupes de travail la forme que devrait prendre cette carte. La ministre prévoit d'autres mesures visant à mieux contrôler les implants, dont des distributeurs agréés et contrôlés pour tout dispositif médical implantable, la création d'un registre reprenant toutes les prothèses et celle d'un annuaire détaillant tous les implants commercialisés en Belgique. Par ailleurs, la ministre entend imposer des critères professionnels pour la pratique de l'homéopathie et des médecines alternatives. Les personnes qui ne répondront pas aux critères ne pourront plus exercer. Levif.be, avec Belga