L'implant doit alors être retiré du corps. D'après la députée Frieda Gijbels (N-VA), beaucoup de médecins n'effectueraie...

L'implant doit alors être retiré du corps. D'après la députée Frieda Gijbels (N-VA), beaucoup de médecins n'effectueraient aucun contrôle, se limitant aux formalités administratives. Et de réclamer un contrôle plus strict de la Santé publique. Or, ces contrôles additionnels sont désormais de la compétence des entités fédérées. L'Ordre des médecins ne précise pas qui doit procéder à l'extraction des pacemakers avant crémation. Si le médecin qui constate le décès ne se sent pas compétent, cette tâche doit être confiée à un praticien ad hoc, éventuellement commis par l'officier de l'état civil.