La Belgique est passée à l'euro depuis 2002, mais beaucoup de francs belges circulent encore. Le montant total serait de 16 milliards, soit environ 400 millions d'euros. Sur les 273,8 millions de billets de la dernière série qui a été imprimée, 15 millions - soit 5,5 % - n'ont pas encore été introduits. Ces billets seraient soit en Suisse et à l'étranger, ou ont été accidentellement jetés ou déchirés, explique le porte-parole de la Banque nationale, Geert Sciot.

Les billets de 100 et 200 francs en particulier semblent "manquants". Sur cette dernière série, près de 10 % des billets de 200 francs n'ont toujours pas été introduits, contre près de 12 % pour les billets de 100 francs. A titre de comparaison : sur les 10.000 francs, seuls 0,8 pour cent ne sont pas retournés à la Banque nationale. "Logique", dit Sciot. "10 000 francs valent bien sûr beaucoup plus, donc les gens sont plus enclins à les rapporter."

L'an dernier, plus de 115.000 billets ont été ramenés, et ce pour une valeur de plus de 300 millions d'euros, selon M. Sciot. Ce montant diminue d'année en année, mais la Banque nationale, contrairement à ses homologues en France, en Grèce et en Italie par exemple, maintient toujours le système de change. Tous les billets imprimés de 1944 à 2001 peuvent être échangés, sauf ceux de 20 et 50 francs. Les pièces par contre ne peuvent plus être échangées.

S'il vous reste des billets, vous pouvez vous rendre tous les jours ouvrables au bureau de la Banque nationale à Bruxelles ou envoyer les billets par la poste, accompagnés d'un formulaire disponible en ligne. Le montant exact sera ensuite reversé sur votre compte bancaire.