"Il ne se passe rien au sein de la N-VA. La N-VA (de Courtrai) est le petite tondeuse à gazon qui court derrière la moissonneuse libérale-socialiste", dénonce Marniek De Bruyne, secrétaire démissionnaire de la section locale du parti nationaliste.

"Il n'y a en outre aucun respect envers les volontaires et les militants, et la communication est défaillante. Quand on pose un question, on devient la bête noire ou on vous accuse de faire de l'opposition interne".

Les deux hommes disent ne jamais s'être senti soutenus par leur section d'arrondissement de parti, ni par l'état-major national.

Les démisionnaires annoncent vouloir former une nouvelle formation politique locale en vue des élections communales de 2018.

"Il ne se passe rien au sein de la N-VA. La N-VA (de Courtrai) est le petite tondeuse à gazon qui court derrière la moissonneuse libérale-socialiste", dénonce Marniek De Bruyne, secrétaire démissionnaire de la section locale du parti nationaliste. "Il n'y a en outre aucun respect envers les volontaires et les militants, et la communication est défaillante. Quand on pose un question, on devient la bête noire ou on vous accuse de faire de l'opposition interne". Les deux hommes disent ne jamais s'être senti soutenus par leur section d'arrondissement de parti, ni par l'état-major national. Les démisionnaires annoncent vouloir former une nouvelle formation politique locale en vue des élections communales de 2018.