Pascal Heyman, conseiller diplomatique du ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) jusqu'à fin 2018, n'y va pas quatre chemins : "Nous sommes de nouveau en compétition avec la Russie. L'intervention russe en Géorgie, en 2008, a été un signal d'alarme, et depuis le début de la guerre en Ukraine, en 2014, nous pouvons en être certains : l'époque post-guerre froide est révolue pour toujours. C'est pourquoi l'OTAN se concentre à nouveau sur l'autodéfense collective, qui est au coeur de notre organisation".
...