Le chrétien-démocrate flamand juge de surcroît "inconcevable" que le plus grand parti du pays ne soit pas invité à participer à des négociations.

M. De Crem se montre particulièrement dur à l'égard de l'ancien informateur et président du PS, Paul Magnette, qui a qualifié jeudi la N-VA de parti dangereux, tout en estimant que son chef de file Bart De Wever avait tout fait pour ne pas être chargé d'une mission par le Roi. "C'est une pure communication anti-N-VA. C'est l'hôpital qui se moque de la charité", a-t-il lancé.

Le ministre estime également que son parti n'a pas été traité avec respect dans le cadre de la mission d'information de M. Magnette. Le CD&V n'est "pas à vendre" et n'entend pas tout simplement dépanner une coalition arc-en-ciel, qui mettrait à mal les acquis du gouvernement suédois, a-t-il martelé.

Les nouveaux informateurs royaux, Georges-Louis Bouchez du MR et Joachim Coens du CD&V, ont assuré mercredi qu'ils n'excluaient aucune coalition possible. Ils discutent toujours avec dix partis, en ce compris la N-VA.

Belga

Le chrétien-démocrate flamand juge de surcroît "inconcevable" que le plus grand parti du pays ne soit pas invité à participer à des négociations. M. De Crem se montre particulièrement dur à l'égard de l'ancien informateur et président du PS, Paul Magnette, qui a qualifié jeudi la N-VA de parti dangereux, tout en estimant que son chef de file Bart De Wever avait tout fait pour ne pas être chargé d'une mission par le Roi. "C'est une pure communication anti-N-VA. C'est l'hôpital qui se moque de la charité", a-t-il lancé. Le ministre estime également que son parti n'a pas été traité avec respect dans le cadre de la mission d'information de M. Magnette. Le CD&V n'est "pas à vendre" et n'entend pas tout simplement dépanner une coalition arc-en-ciel, qui mettrait à mal les acquis du gouvernement suédois, a-t-il martelé. Les nouveaux informateurs royaux, Georges-Louis Bouchez du MR et Joachim Coens du CD&V, ont assuré mercredi qu'ils n'excluaient aucune coalition possible. Ils discutent toujours avec dix partis, en ce compris la N-VA.Belga