Le président du Conseil européen et la présidente de la Commission européenne ont tous deux tenus à faire passer le même message: celui que peu importe le résultat de ces élections, de son côté l'UE est "prête", prête à avancer sur le Brexit et à mener ensuite les négociations nécessaires aux relations futures avec le Royaume-Uni. "Nous allons voir si l'accord de retrait passe le parlement britannique", a commenté brièvement Charles Michel. C'est la question du Brexit qui a précisément précipité le Royaume-Uni vers ces élections anticipées. Avec l'avance que les sondages de sortie des urnes leur promettent, les conservateurs de Boris Johnson devraient plus facilement faire approuver au Parlement le "deal" négocié avec Bruxelles dans les précédents mois, qui doit veiller à faire sortir le Royaume-Uni de l'Union d'ici à fin janvier 2020. (Belga)

Le président du Conseil européen et la présidente de la Commission européenne ont tous deux tenus à faire passer le même message: celui que peu importe le résultat de ces élections, de son côté l'UE est "prête", prête à avancer sur le Brexit et à mener ensuite les négociations nécessaires aux relations futures avec le Royaume-Uni. "Nous allons voir si l'accord de retrait passe le parlement britannique", a commenté brièvement Charles Michel. C'est la question du Brexit qui a précisément précipité le Royaume-Uni vers ces élections anticipées. Avec l'avance que les sondages de sortie des urnes leur promettent, les conservateurs de Boris Johnson devraient plus facilement faire approuver au Parlement le "deal" négocié avec Bruxelles dans les précédents mois, qui doit veiller à faire sortir le Royaume-Uni de l'Union d'ici à fin janvier 2020. (Belga)