Interrogé sur l'approche belge de la pandémie, M. Kluge assure avoir du respect pour la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld), saluant son attitude sensée. "La Belgique a clairement une stratégie pour lutter contre cette pandémie. Il y a une frontière mince entre en faire trop et en faire trop peu. Maggie De Block trouve un bon équilibre à cet égard", estime M. Kluge. Il loue aussi la compétence de différents experts "de classe internationale" en Belgique, comme les virologues Johan Neyts, Peter Piot et Marc Van Ranst. Au fil de l'interview, M. Kluge assure que le confinement devra progressivement être supprimé. "Nous sommes en train de développer différentes stratégies pour guider les pays. (...) Je trouve cela regrettable que chaque nation ait ses idées, alors que nous avons un rôle clair à jour à l'OMS pour dresser une approche unifiée. Mais il est certainement encore trop tôt pour assouplir les mesures à l'heure actuelle". (Belga)

Interrogé sur l'approche belge de la pandémie, M. Kluge assure avoir du respect pour la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld), saluant son attitude sensée. "La Belgique a clairement une stratégie pour lutter contre cette pandémie. Il y a une frontière mince entre en faire trop et en faire trop peu. Maggie De Block trouve un bon équilibre à cet égard", estime M. Kluge. Il loue aussi la compétence de différents experts "de classe internationale" en Belgique, comme les virologues Johan Neyts, Peter Piot et Marc Van Ranst. Au fil de l'interview, M. Kluge assure que le confinement devra progressivement être supprimé. "Nous sommes en train de développer différentes stratégies pour guider les pays. (...) Je trouve cela regrettable que chaque nation ait ses idées, alors que nous avons un rôle clair à jour à l'OMS pour dresser une approche unifiée. Mais il est certainement encore trop tôt pour assouplir les mesures à l'heure actuelle". (Belga)