L'attaque semble être le fait de l'Armée populaire du Paraguay (EPP), un groupe de dissidents actif dans le sud de ce pays d'Amérique latine, selon le ministre. L'attaque a visé une patrouille militaire à Horqueta, 420 kilomètres au nord de la capitale Asuncion. La patrouille a tout d'abord essuyé une bombe et puis des tirs. Le Président Horacio Cartes a fait part de ses condoléances aux proches des soldats blessés et assuré que les responsables seraient poursuivis. Alors qu'un accord de paix a finalement été dégagé avec les FARC en Colombie, mettant fin à un conflit d'un demi-siècle, l'EPP mène de plus en plus d'attaques au Paraguay. (Belga)

L'attaque semble être le fait de l'Armée populaire du Paraguay (EPP), un groupe de dissidents actif dans le sud de ce pays d'Amérique latine, selon le ministre. L'attaque a visé une patrouille militaire à Horqueta, 420 kilomètres au nord de la capitale Asuncion. La patrouille a tout d'abord essuyé une bombe et puis des tirs. Le Président Horacio Cartes a fait part de ses condoléances aux proches des soldats blessés et assuré que les responsables seraient poursuivis. Alors qu'un accord de paix a finalement été dégagé avec les FARC en Colombie, mettant fin à un conflit d'un demi-siècle, l'EPP mène de plus en plus d'attaques au Paraguay. (Belga)