Une famille - une mère d'Azerbaïdjan et ses cinq enfants - est détenue depuis lundi 3 septembre au centre 127 bis de Steenokkerzeel en vue de son expulsion. Elle vient s'ajouter à une première famille, originaire de Serbie avec quatre enfants, enfermée depuis le 14 août. Ce retour d'enfants en centre fermé est dénoncé par une kyrielle d'associations parmi lesquelles le Ciré, la Ligue des Droits de l'Homme, la plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés et le collectif #NotInMyName. Ce dernier invite les citoyens à un sit-in le 14 septembre prochain, une date qui correspondra à un mois complet d'enfermement pour la première famille et à 10 jours de détention pour la seconde. La mobilisation aura lieu devant l'Office des Etrangers à Bruxelles (chaussée d'Anvers) à 17h00, à Saint-Gilles à 16h00, à Ixelles à 16h00, à Namur à 08h00, à Mons à 11h00, à Liège à 17h00, à Arlon à 18h00 et à Gand à 17h00. Hasard du calendrier, la mobilisation est prévue quelques jours avant le 20e anniversaire de la mort de Semira Adamu, cette jeune Nigériane réfugiée en Belgique était morte étouffée avec un coussin le 22 septembre 1998 lors d'un rapatriement forcé. (Belga)

Une famille - une mère d'Azerbaïdjan et ses cinq enfants - est détenue depuis lundi 3 septembre au centre 127 bis de Steenokkerzeel en vue de son expulsion. Elle vient s'ajouter à une première famille, originaire de Serbie avec quatre enfants, enfermée depuis le 14 août. Ce retour d'enfants en centre fermé est dénoncé par une kyrielle d'associations parmi lesquelles le Ciré, la Ligue des Droits de l'Homme, la plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés et le collectif #NotInMyName. Ce dernier invite les citoyens à un sit-in le 14 septembre prochain, une date qui correspondra à un mois complet d'enfermement pour la première famille et à 10 jours de détention pour la seconde. La mobilisation aura lieu devant l'Office des Etrangers à Bruxelles (chaussée d'Anvers) à 17h00, à Saint-Gilles à 16h00, à Ixelles à 16h00, à Namur à 08h00, à Mons à 11h00, à Liège à 17h00, à Arlon à 18h00 et à Gand à 17h00. Hasard du calendrier, la mobilisation est prévue quelques jours avant le 20e anniversaire de la mort de Semira Adamu, cette jeune Nigériane réfugiée en Belgique était morte étouffée avec un coussin le 22 septembre 1998 lors d'un rapatriement forcé. (Belga)