L'isolement social, les difficultés d'apprentissage et la disparition d'un horaire quotidien structuré au cas où les écoles ne rouvriraient pas complètement comptent parmi les principales préoccupations des parents. Plus de quatre parents sur 10 craignent que leur enfant ne réussisse pas la nouvelle année scolaire s'il ne peut pas être physiquement présent à l'école. Trois-quart des parents indiquent en outre que leurs enfants expriment eux-mêmes le souhait de retourner à l'école en septembre. Toutefois, plus de quatre parents sur 10 redoutent que leur enfant soit contaminé par le coronavirus. "Obtenir une réouverture des écoles à plein temps, indépendamment de l'évolution du virus, est essentiel pour le développement des enfants et nous devons, en tant que société, mettre tout en ?uvre pour y parvenir", a indiqué une pédopsychiatre de Joy, Sofie Crommen. La plateforme Joy, lancée fin juillet par la Belgian Pediatric Task Force, soit le groupe de travail qui réunit des experts du milieu de la pédiatrie, offre des informations claires et scientifiques sur la Covid-19 et les enfants. Après concertation de chaque ministre compétent avec les acteurs de son enseignement, les différentes communautés se sont accordées vendredi après-midi pour organiser une rentrée scolaire sous un régime commun "code jaune", soit une semaine de cinq jours de cours. (Belga)

L'isolement social, les difficultés d'apprentissage et la disparition d'un horaire quotidien structuré au cas où les écoles ne rouvriraient pas complètement comptent parmi les principales préoccupations des parents. Plus de quatre parents sur 10 craignent que leur enfant ne réussisse pas la nouvelle année scolaire s'il ne peut pas être physiquement présent à l'école. Trois-quart des parents indiquent en outre que leurs enfants expriment eux-mêmes le souhait de retourner à l'école en septembre. Toutefois, plus de quatre parents sur 10 redoutent que leur enfant soit contaminé par le coronavirus. "Obtenir une réouverture des écoles à plein temps, indépendamment de l'évolution du virus, est essentiel pour le développement des enfants et nous devons, en tant que société, mettre tout en ?uvre pour y parvenir", a indiqué une pédopsychiatre de Joy, Sofie Crommen. La plateforme Joy, lancée fin juillet par la Belgian Pediatric Task Force, soit le groupe de travail qui réunit des experts du milieu de la pédiatrie, offre des informations claires et scientifiques sur la Covid-19 et les enfants. Après concertation de chaque ministre compétent avec les acteurs de son enseignement, les différentes communautés se sont accordées vendredi après-midi pour organiser une rentrée scolaire sous un régime commun "code jaune", soit une semaine de cinq jours de cours. (Belga)