Le dispositif qui va progressivement être mis en place permettra aux utilisateurs de Facebook de faire remonter une information qu'ils pensent être fausse au sein d'un portail via lequel les médias partenaires pourront en vérifier l'authenticité. Il s'inspire du système mis en place par cinq groupes de médias américains après les élections présidentielles. Si deux médias confirment que le contenu signalé est faux et proposent un lien vers un article qui en atteste, l'information erronée apparaîtra aux utilisateurs avec un drapeau mentionnant le fait que deux "fact-checkers" remettent en doute sa véracité. Le Monde souligne que ce partenariat a suscité quelques interrogations éditoriales au sein des médias qui y prennent part, mais que "le pragmatisme l'a emporté". Un premier bilan des résultats de ce dispositif aura lieu après deux mois. (Belga)

Le dispositif qui va progressivement être mis en place permettra aux utilisateurs de Facebook de faire remonter une information qu'ils pensent être fausse au sein d'un portail via lequel les médias partenaires pourront en vérifier l'authenticité. Il s'inspire du système mis en place par cinq groupes de médias américains après les élections présidentielles. Si deux médias confirment que le contenu signalé est faux et proposent un lien vers un article qui en atteste, l'information erronée apparaîtra aux utilisateurs avec un drapeau mentionnant le fait que deux "fact-checkers" remettent en doute sa véracité. Le Monde souligne que ce partenariat a suscité quelques interrogations éditoriales au sein des médias qui y prennent part, mais que "le pragmatisme l'a emporté". Un premier bilan des résultats de ce dispositif aura lieu après deux mois. (Belga)