Le traitement réservé à la communauté holebi en Tchétchénie soulève des réprobations depuis plus d'un an. "Des témoins indépendants parlent d'enlèvements, d'arrestations arbitraires, de traitements inhumains et de menaces de mort", a expliqué Piet De Bruyn, dont le rapport a été approuvé à l'unanimité. Le texte "constate que malgré les pressions déjà exercées sur la Russie, Moscou a peu fait pour protéger les droits de l'homme en Tchétchénie. Aucune enquête impartiale n'a été ouverte, même après le dépôt officiel d'une plainte de la part d'une victime", a ajouté le rapporteur. Selon ce dernier, le rapport du Conseil de l'Europe demande aussi aux 47 Etats membres d'accorder l'asile aux Tchétchènes victimes de ces arrestations. (Belga)

Le traitement réservé à la communauté holebi en Tchétchénie soulève des réprobations depuis plus d'un an. "Des témoins indépendants parlent d'enlèvements, d'arrestations arbitraires, de traitements inhumains et de menaces de mort", a expliqué Piet De Bruyn, dont le rapport a été approuvé à l'unanimité. Le texte "constate que malgré les pressions déjà exercées sur la Russie, Moscou a peu fait pour protéger les droits de l'homme en Tchétchénie. Aucune enquête impartiale n'a été ouverte, même après le dépôt officiel d'une plainte de la part d'une victime", a ajouté le rapporteur. Selon ce dernier, le rapport du Conseil de l'Europe demande aussi aux 47 Etats membres d'accorder l'asile aux Tchétchènes victimes de ces arrestations. (Belga)