La cérémonie, organisée par les autorités communales et les associations patriotiques, s'est tenue à Kain, où l'avion s'était abîmé. Empreinte de respect et d'admiration pour ce pilote de la US Air Force, l'hommage s'est clôturé par les hymnes nationaux belge et américain, puis le traditionnel "Last Post". Jacques De Ceuninck, ancien commissaire de police et historien, a retracé la genèse du drame qui s'est joué le 28 janvier 1945 en matinée, au retour d'une mission du 95th Bomber Group de la 8th Air Force, basé à Horham Suffolk (Grande-Bretagne). Parmi les 900 bombardiers chargés de détruire la zone industrielle de Duisburg, près d'Essen (Allemagne), figurait le B-17G, piloté par le 2e lieutenant Robert Mercer. Âgé de 20 ans, celui-ci était secondé par le lieutenant Charles Taylor. Sept autres membres d'équipage étaient à bord de l'avion. A proximité de l'objectif, leur B-17 fut touché au niveau des moteurs par la défense anti-aérienne allemande. Revenant vers la Belgique avec deux moteurs fonctionnels sur quatre, l'avion prit feu à hauteur de Tournai. Le pilote ordonna alors à l'équipage de sauter et sept des huit parachutistes furent sauvés. Ayant eu un problème avec son parachute, le copilote Charles Taylor fut tué. Restant volontairement aux commandes de son avion, "Bob" Mercer évita dans les dernières secondes de vol les habitations de Kain et s'écrasa dans les champs, en dehors de Tournai. On ne retrouva que des débris humains du héros. Après avoir été inhumés au cimetière US de Henrichapelle, les corps de Robert Mercer et de Charles Taylor furent transférés vers les USA fin de l'année 1947. (Belga)

La cérémonie, organisée par les autorités communales et les associations patriotiques, s'est tenue à Kain, où l'avion s'était abîmé. Empreinte de respect et d'admiration pour ce pilote de la US Air Force, l'hommage s'est clôturé par les hymnes nationaux belge et américain, puis le traditionnel "Last Post". Jacques De Ceuninck, ancien commissaire de police et historien, a retracé la genèse du drame qui s'est joué le 28 janvier 1945 en matinée, au retour d'une mission du 95th Bomber Group de la 8th Air Force, basé à Horham Suffolk (Grande-Bretagne). Parmi les 900 bombardiers chargés de détruire la zone industrielle de Duisburg, près d'Essen (Allemagne), figurait le B-17G, piloté par le 2e lieutenant Robert Mercer. Âgé de 20 ans, celui-ci était secondé par le lieutenant Charles Taylor. Sept autres membres d'équipage étaient à bord de l'avion. A proximité de l'objectif, leur B-17 fut touché au niveau des moteurs par la défense anti-aérienne allemande. Revenant vers la Belgique avec deux moteurs fonctionnels sur quatre, l'avion prit feu à hauteur de Tournai. Le pilote ordonna alors à l'équipage de sauter et sept des huit parachutistes furent sauvés. Ayant eu un problème avec son parachute, le copilote Charles Taylor fut tué. Restant volontairement aux commandes de son avion, "Bob" Mercer évita dans les dernières secondes de vol les habitations de Kain et s'écrasa dans les champs, en dehors de Tournai. On ne retrouva que des débris humains du héros. Après avoir été inhumés au cimetière US de Henrichapelle, les corps de Robert Mercer et de Charles Taylor furent transférés vers les USA fin de l'année 1947. (Belga)