La commission souhaite notamment s'assurer que des emplois plus sûrs, plus justes et plus égaux - en particulier pour les femmes et les minorités - soient créés dans cette industrie. Sa présidente sera la juriste Anita Hill, qui a déjà mis cette problématique sur le devant de la scène il y a 26 ans. En 1991, elle avait en effet accusé le juge Clarence Thomas de la Cour suprême des Etats-Unis d'intimidation sexuelle. Le New York Times écrit que l'idée de cette commission émane notamment de Kathleen Kennedy, patronne de Lucasfilm, de Maria Eitel, co-présidente de la Fondation Nike, et de l'avocate Nina Shaw. Le directeur de Disney Bob Iger, le président de la Paramount Jim Gianopulos et le manager de Netflix Ted Sarandos soutiennent la commission. (Belga)

La commission souhaite notamment s'assurer que des emplois plus sûrs, plus justes et plus égaux - en particulier pour les femmes et les minorités - soient créés dans cette industrie. Sa présidente sera la juriste Anita Hill, qui a déjà mis cette problématique sur le devant de la scène il y a 26 ans. En 1991, elle avait en effet accusé le juge Clarence Thomas de la Cour suprême des Etats-Unis d'intimidation sexuelle. Le New York Times écrit que l'idée de cette commission émane notamment de Kathleen Kennedy, patronne de Lucasfilm, de Maria Eitel, co-présidente de la Fondation Nike, et de l'avocate Nina Shaw. Le directeur de Disney Bob Iger, le président de la Paramount Jim Gianopulos et le manager de Netflix Ted Sarandos soutiennent la commission. (Belga)