Selon le quotidien Le Soir, l'avenir du projet de réaménagement du plateau du Heysel s'est fortement assombri au cours des derniers mois. Plusieurs obstacles font actuellement barrage à sa marche en avant.

Dans ce contexte, le MR de la Ville de Bruxelles a rappelé mercredi qu'il exigeait depuis plusieurs mois qu'on puisse remettre à plat ce projet, notamment à la suite des décisions du collège de maintenir le stade national sur son site historique et leur impact sur la construction de logements de qualité, mais aussi à la suite des informations révélées par les organisateurs de Foires et Salons sur les besoins en investissements du Palais d'exposition. Ceux-ci sont incompatibles avec la construction d'un centre de convention unifonctionnel prévu dans le cadre du projet Neo2.

Le chef de groupe MR de la Ville de Bruxelles, David Weytmsan, s'est dit soulagé que l'opposition ait enfin été entendue, lundi, lors du dernier conseil communal. Les libéraux avaient alors plaidé pour la remise à plat du dossier.

"L'objectif doit permettre de réaménager l'ensemble du Plateau du Heysel, en lien avec le quartier et l'Avenue Houba de Strooper à revitaliser. Il faut aussi s'assurer de la création de grands espaces verts offrant des lieux de calme et loisir à l'ensemble du quartier. Il est nécessaire de construire des logements en nombre limité et de qualité, de type moyen et supérieur pour reconstruire un équilibre social par le retour des classes moyennes. Et enfin, nous demandons la construction d'infrastructures commerciales, de loisirs et culturelles visant le qualitatif plus que le quantitatif, en lien direct avec le Palais d'exposition, et disposant d'un plan de mobilité et de parkings adéquats", ont expliqué mercredi David Weytsman et la conseillère libérale Clémentine Barzin.

A leurs yeux, il faut également construire le projet avec les riverains et les tenir informés directement des évolutions afin qu'ils puissent se faire entendre.