Ce test serait réalisé grâce à un flacon mélangé à un réactif. Le résultat serait annoncé instantanément. Herman Goossens, président de la "task force" chargée de la politique de test en Belgique, a indiqué avoir essayé la technique dans trois écoles flamandes, à Diest, Courtrai et Anvers. "On l'a fait discrètement et on n'a pas mis les médias pas au courant. Je vais à présent essayer de convaincre le ministre (flamand de l'Enseignement) Ben Weyts de lancer un marché public. Il sera particulièrement fier quand je pourrai lui dire mardi qu'il pourra appuyer sur le bouton start." Ce test rapide est différent de celui développé par l'Université de Liège, avec lequel travaille le gouvernement wallon. (Belga)

Ce test serait réalisé grâce à un flacon mélangé à un réactif. Le résultat serait annoncé instantanément. Herman Goossens, président de la "task force" chargée de la politique de test en Belgique, a indiqué avoir essayé la technique dans trois écoles flamandes, à Diest, Courtrai et Anvers. "On l'a fait discrètement et on n'a pas mis les médias pas au courant. Je vais à présent essayer de convaincre le ministre (flamand de l'Enseignement) Ben Weyts de lancer un marché public. Il sera particulièrement fier quand je pourrai lui dire mardi qu'il pourra appuyer sur le bouton start." Ce test rapide est différent de celui développé par l'Université de Liège, avec lequel travaille le gouvernement wallon. (Belga)