Les policiers belges, avertis par leurs collègues d'Eindhoven aux Pays-Bas, se sont rendus à l'adresse indiquée et ont découvert un premier corps gisant dans l'entrée du hangar. Deux autres corps ont ensuite été découverts. Des vapeurs sans doute de cyanure flottaient dans l'air. Le parquet du Limbourg a alors décidé de faire appel à l'unité spécialisée de la police fédérale afin d'extraire les corps. Les premiers examens n'ont pas mis en évidence de signes extérieurs de violence. Il semblerait toutefois que les vapeurs toxiques survenues à l'intérieur du local qui servait de laboratoire clandestin de drogue soient à l'origine du décès des trois individus. Un périmètre de sécurité a été établi. (Belga)

Les policiers belges, avertis par leurs collègues d'Eindhoven aux Pays-Bas, se sont rendus à l'adresse indiquée et ont découvert un premier corps gisant dans l'entrée du hangar. Deux autres corps ont ensuite été découverts. Des vapeurs sans doute de cyanure flottaient dans l'air. Le parquet du Limbourg a alors décidé de faire appel à l'unité spécialisée de la police fédérale afin d'extraire les corps. Les premiers examens n'ont pas mis en évidence de signes extérieurs de violence. Il semblerait toutefois que les vapeurs toxiques survenues à l'intérieur du local qui servait de laboratoire clandestin de drogue soient à l'origine du décès des trois individus. Un périmètre de sécurité a été établi. (Belga)