"Pour faire bref, cela veut dire un mois de salaire par année d'ancienneté pour les ouvriers: nous considérons que c'est une très belle avancée. Nous avons aussi des accords sur d'autres points de nos revendications et nous en informerons le personnel ouvrier jeudi matin: le texte complet rédigé ce soir sera soumis aux travailleurs", confirme le président de la délégation FGTB chez GSK, Imdat Gunes. Les négociations qui ont abouti mercredi en fin de soirée font suite à un mouvement de grogne né lundi sur les deux sites de GSK, à Wavre et Rixensart, parmi le personnel ouvrier. La FGTB, qui avait organisé une distribution de tracts et des réunions d'information, déplorait notamment l'inégalité de traitement entre ouvriers et employés ainsi que le recours de plus en plus fréquent à des contrats précaires au sein de GSK. (Belga)

"Pour faire bref, cela veut dire un mois de salaire par année d'ancienneté pour les ouvriers: nous considérons que c'est une très belle avancée. Nous avons aussi des accords sur d'autres points de nos revendications et nous en informerons le personnel ouvrier jeudi matin: le texte complet rédigé ce soir sera soumis aux travailleurs", confirme le président de la délégation FGTB chez GSK, Imdat Gunes. Les négociations qui ont abouti mercredi en fin de soirée font suite à un mouvement de grogne né lundi sur les deux sites de GSK, à Wavre et Rixensart, parmi le personnel ouvrier. La FGTB, qui avait organisé une distribution de tracts et des réunions d'information, déplorait notamment l'inégalité de traitement entre ouvriers et employés ainsi que le recours de plus en plus fréquent à des contrats précaires au sein de GSK. (Belga)