La députée Catherine Fonck (CDH, photo) y voit une " double peine " : malades, ces dernières voient leur congé de maternité amputé, après l'accouchement, d'un ...

La députée Catherine Fonck (CDH, photo) y voit une " double peine " : malades, ces dernières voient leur congé de maternité amputé, après l'accouchement, d'un maximum de cinq semaines. Ce qui leur fait un congé total de neuf semaines au lieu de quatorze. Le ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), a remis les pendules à l'heure. Dans le public, seules les absences pour maladie sans lien avec la grossesse sont assimilées à des jours ouvrés. Le ministre a sollicité l'avis des partenaires sociaux sur un alignement des règlementations, secteurs privé et public, en ce qui concerne ces absences pour maladie sans lien avec la grossesse. Une demande restée jusqu'ici sans réponse. La députée demande plutôt un alignement total des réglementations, quelle que soit la raison de l'absence. M. La.