L'accord institutionnel du 11 octobre, négocié alors que les Verts francophones et flamands étaient toujours autour de la table, prévoit le transfert aux Régions de 333,2 millions d'euros pour des investissements économiseurs d'énergie dans le bâtiment.

Mais les six partis qui négocient l'accord de gouvernement, après l'exclusion des Verts, "font désormais comme s'ils pouvaient supprimer l'entièreté de ce montant et dire aux communes : 'désolé, cette ligne de crédit est vide'", ce qui va à l'encontre de l'accord réformant de la loi de financement, ajoute Stefaan Van Hecke.

Si cet accord n'est pas respecté, il y aura un problème, a-t-il souligné, rejoignant les propos du ministre wallon Jean-Marc Nollet (Ecolo).

Ecolo a menacé mercredi de ne pas soutenir la réforme de la loi de financement s'il apparaît que la facture des Régions et Communautés s'alourdit en raison de mesures budgétaires fédérales qui n'auraient pas encore été annoncées.

Stefaan Van Hecke a lui aussi critiqué la suppression, "du jour au lendemain", des mesures fédérales de soutien aux économies d'énergie, http://trends.levif.be/economie/actualite/immo/budget-2012-la-construction-tire-la-sonnette-d-alarme/article-4000012702031.htm d'autant que l'on ignore quand les Régions pourront bénéficier des transferts financiers dans ces matières. "Le citoyen qui construit et rénove risque d'être dupé", conclut Stefaan Van Hecke.

Le vif.be, avec Belga

L'accord institutionnel du 11 octobre, négocié alors que les Verts francophones et flamands étaient toujours autour de la table, prévoit le transfert aux Régions de 333,2 millions d'euros pour des investissements économiseurs d'énergie dans le bâtiment. Mais les six partis qui négocient l'accord de gouvernement, après l'exclusion des Verts, "font désormais comme s'ils pouvaient supprimer l'entièreté de ce montant et dire aux communes : 'désolé, cette ligne de crédit est vide'", ce qui va à l'encontre de l'accord réformant de la loi de financement, ajoute Stefaan Van Hecke. Si cet accord n'est pas respecté, il y aura un problème, a-t-il souligné, rejoignant les propos du ministre wallon Jean-Marc Nollet (Ecolo). Ecolo a menacé mercredi de ne pas soutenir la réforme de la loi de financement s'il apparaît que la facture des Régions et Communautés s'alourdit en raison de mesures budgétaires fédérales qui n'auraient pas encore été annoncées. Stefaan Van Hecke a lui aussi critiqué la suppression, "du jour au lendemain", des mesures fédérales de soutien aux économies d'énergie, http://trends.levif.be/economie/actualite/immo/budget-2012-la-construction-tire-la-sonnette-d-alarme/article-4000012702031.htm d'autant que l'on ignore quand les Régions pourront bénéficier des transferts financiers dans ces matières. "Le citoyen qui construit et rénove risque d'être dupé", conclut Stefaan Van Hecke. Le vif.be, avec Belga