Des dizaines d'oiseaux sauvages contaminés par le virus H5N8 ont été retrouvés morts en Hongrie, Allemagne, Pologne, Autriche, Suisse, Croatie et aux Pays-Bas, indique l'Afsca dans son communiqué. Le virus, très contagieux, n'a pas encore été découvert en Belgique. Il est transporté par les oiseaux migrateurs qui séjournent en Sibérie les mois d'été et migrent vers le sud pour passer l'hiver.

Les routes migratoires passant par la Belgique et le virus se transmettant facilement aux volailles par les oiseaux sauvages, le ministre fédéral de l'Agriculture a décidé, sur base de l'avis de l'Afsca et en concertation avec le secteur, d'imposer à partir de jeudi le confinement de toutes les volailles, sauf les autruches, d'éleveurs professionnels sur l'ensemble du territoire belge. Il est aussi recommandé aux amateurs d'isoler leurs animaux des oiseaux sauvages.

Par ailleurs, les éleveurs et amateurs doivent alimenter et abreuver leurs volailles à l'intérieur. Aucune eau de surface non traitée ne peut être utilisée. "Je tiens à rassurer les consommateurs qu'il n'existe aucune risque pour (eux). La viande et les oeufs de volailles peuvent être consommés en toute sécurité", précise M. Borsus, cité dans le communiqué.

Des dizaines d'oiseaux sauvages contaminés par le virus H5N8 ont été retrouvés morts en Hongrie, Allemagne, Pologne, Autriche, Suisse, Croatie et aux Pays-Bas, indique l'Afsca dans son communiqué. Le virus, très contagieux, n'a pas encore été découvert en Belgique. Il est transporté par les oiseaux migrateurs qui séjournent en Sibérie les mois d'été et migrent vers le sud pour passer l'hiver. Les routes migratoires passant par la Belgique et le virus se transmettant facilement aux volailles par les oiseaux sauvages, le ministre fédéral de l'Agriculture a décidé, sur base de l'avis de l'Afsca et en concertation avec le secteur, d'imposer à partir de jeudi le confinement de toutes les volailles, sauf les autruches, d'éleveurs professionnels sur l'ensemble du territoire belge. Il est aussi recommandé aux amateurs d'isoler leurs animaux des oiseaux sauvages. Par ailleurs, les éleveurs et amateurs doivent alimenter et abreuver leurs volailles à l'intérieur. Aucune eau de surface non traitée ne peut être utilisée. "Je tiens à rassurer les consommateurs qu'il n'existe aucune risque pour (eux). La viande et les oeufs de volailles peuvent être consommés en toute sécurité", précise M. Borsus, cité dans le communiqué.