"Selon nos informations, des agents qui n'ont pas été formés adéquatement, seront aux commandes dans des cabines de signalisation durant la grève", affirme la CGSP dans son communiqué, dénonçant un "acharnement développé à la mise en place d'un service garanti". Contacté par téléphone, le porte-parole d'Infrable Arnaud Reymann dément totalement les affirmations du syndicat socialiste. "Le contrôle de la circulation est une fonction essentielle pour laquelle les agents doivent être qualifiés. Le contraire serait illégal. Comment peut-on imaginer qu'une entreprise comme Infrabel puisse mettre la sécurité en péril?" La CGSP dénonce aussi des pressions exercées sur les agents afin qu'ils prolongent leur service au-delà des huit heures réglementaires. "Faux", répond Infrabel. (Belga)

"Selon nos informations, des agents qui n'ont pas été formés adéquatement, seront aux commandes dans des cabines de signalisation durant la grève", affirme la CGSP dans son communiqué, dénonçant un "acharnement développé à la mise en place d'un service garanti". Contacté par téléphone, le porte-parole d'Infrable Arnaud Reymann dément totalement les affirmations du syndicat socialiste. "Le contrôle de la circulation est une fonction essentielle pour laquelle les agents doivent être qualifiés. Le contraire serait illégal. Comment peut-on imaginer qu'une entreprise comme Infrabel puisse mettre la sécurité en péril?" La CGSP dénonce aussi des pressions exercées sur les agents afin qu'ils prolongent leur service au-delà des huit heures réglementaires. "Faux", répond Infrabel. (Belga)