Les syndicats ont lancé des actions de grève mercredi soir dans les établissements pénitentiaires, contre l'instauration d'un service minimum lors de tels mouvements.

Samedi matin, les perturbations ne concernaient plus que la prison centrale de Louvain, avec 23,53% des gardiens au travail, et de Saint-Gilles (55,13%). A Merksplas, seuls quatre agents ont débrayé mais 93,56% ont bien repris le travail.

Les syndicats ont lancé des actions de grève mercredi soir dans les établissements pénitentiaires, contre l'instauration d'un service minimum lors de tels mouvements. Samedi matin, les perturbations ne concernaient plus que la prison centrale de Louvain, avec 23,53% des gardiens au travail, et de Saint-Gilles (55,13%). A Merksplas, seuls quatre agents ont débrayé mais 93,56% ont bien repris le travail.