"Tout semble très bien se passer ce matin", souligne Dimitri Temmerman. "Nous nous attendons à ce que près de la moitié des trains roulent aujourd'hui." Il s'agit bien d'une moyenne, précise toutefois le porte-parole. "Durant l'heure de pointe du matin et du soir, un plus grand nombre de trains circuleront", même si c'est durant ces heures-là que la plupart des wagons ont été supprimés. Durant l'heure de pointe du matin, les trains IC roulent ainsi qu'un nombre limité de train L et S. Les navetteurs sont invités à consulter le planificateur de voyages de la SNCB pour savoir si des trains assureront leurs trajets et pour en connaître les horaires. La grève du rail a commencé mardi à 22h00 et prendra fin mercredi à la même heure. L'appel à débrayer fait suite à l'échec des négociations relatives au nouvel accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020. Les représentants des travailleurs dénoncent la limitation à 0,8% de la marge d'augmentation salariale pour les deux années à venir. (Belga)

"Tout semble très bien se passer ce matin", souligne Dimitri Temmerman. "Nous nous attendons à ce que près de la moitié des trains roulent aujourd'hui." Il s'agit bien d'une moyenne, précise toutefois le porte-parole. "Durant l'heure de pointe du matin et du soir, un plus grand nombre de trains circuleront", même si c'est durant ces heures-là que la plupart des wagons ont été supprimés. Durant l'heure de pointe du matin, les trains IC roulent ainsi qu'un nombre limité de train L et S. Les navetteurs sont invités à consulter le planificateur de voyages de la SNCB pour savoir si des trains assureront leurs trajets et pour en connaître les horaires. La grève du rail a commencé mardi à 22h00 et prendra fin mercredi à la même heure. L'appel à débrayer fait suite à l'échec des négociations relatives au nouvel accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020. Les représentants des travailleurs dénoncent la limitation à 0,8% de la marge d'augmentation salariale pour les deux années à venir. (Belga)