"On distingue à peine la formation de files", souligne-t-il. Peu après 07h00, Touring Mobilis ne recensait qu'une trentaine de kilomètres de bouchons cumulés sur le réseau routier belge. Les navetteurs ont donc probablement cherché une autre solution. Les experts du trafic avaient fait un constat similaire lors des quelques jours d'offensive hivernale.