"Après des mois et des mois passés dans la rue, il n'y a toujours pas de plan climat sérieux. Le plan climatique qui existe est discriminatoire et socialement injuste. C'est pourquoi nous vous demandons de revenir dans la rue pour obtenir un plan climat sérieux et garantir une transition socialement juste", interpellent les organisateurs sur le réseau social Facebook. "Il faut relever la barre - il s'agit de l'avenir de tout le monde!", ajoutent-ils sur le site www.unitedforclimate.be, qui compile les différentes marches belges. A Bruxelles, le rendez-vous est fixé gare du Nord à 13h30. Ces actions sont soutenues par les associations climatiques et les syndicats réunis au sein de la Coalition Climat ainsi que par le mouvement citoyen Climate Express. Elles s'inscrivent dans le cadre du mouvement mondial "Fridays for Future", initié par la jeune activiste suédoise Greta Thunberg, connue mondialement pour ses grèves scolaires pour le climat lancées en 2018. Quelques jours plus tard, le dimanche 8 décembre, la Coalition Climat et Climate Express tenteront de maintenir la pression sur les dirigeants en organisant une "chaîne humaine festive et décidée sur la petite ceinture de Bruxelles". La COP25, initialement prévue au Chili, doit se tenir du 2 au 13 décembre à Madrid, en Espagne. En 2018, les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont encore augmenté pour atteindre un nouveau record, a alerté l'Onu moins d'une semaine avant le coup d'envoi de la conférence. En Europe, les émissions diminuent mais pas encore suffisamment que pour atteindre une réduction d'au moins 40% d'ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990. (Belga)