"Les mesures prises par la direction locale sont très sévères et on regrette que le personnel fasse grève car maintenant toute la prison est perturbée", estime Kathleen Van De Vijver. Depuis dimanche, les ailes A et B sont partiellement en quarantaine. Un "contact tracing" a été mis en oeuvre. Deux détenus de l'aile B ont été détectés positifs. Ils ont été placés en isolement médical. Ils ne bénéficient ni de douches, ni de sorties au préau. Aucun détenu n'était positif dans l'aile A lors du premier test effectué. Il reste encore à faire un test de contrôle après un temps de latence. Des grévistes ont fait valoir qu'un des détenus positifs à l'aile B servait des repas et qu'un agent pénitentiaire en charge du réfectoire a de plus été testé positif au virus. Les grévistes demandent un confinement complet de la prison, ou tout du moins des ailes A et B. (Belga)

"Les mesures prises par la direction locale sont très sévères et on regrette que le personnel fasse grève car maintenant toute la prison est perturbée", estime Kathleen Van De Vijver. Depuis dimanche, les ailes A et B sont partiellement en quarantaine. Un "contact tracing" a été mis en oeuvre. Deux détenus de l'aile B ont été détectés positifs. Ils ont été placés en isolement médical. Ils ne bénéficient ni de douches, ni de sorties au préau. Aucun détenu n'était positif dans l'aile A lors du premier test effectué. Il reste encore à faire un test de contrôle après un temps de latence. Des grévistes ont fait valoir qu'un des détenus positifs à l'aile B servait des repas et qu'un agent pénitentiaire en charge du réfectoire a de plus été testé positif au virus. Les grévistes demandent un confinement complet de la prison, ou tout du moins des ailes A et B. (Belga)