"Je confirme que rien n'a changé. Les trains ont roulé comme prévu depuis ce matin 5h00. Et il est fort à parier que ce soit encore le cas pour l'heure de pointe du soir à venir", a-t-il ajouté. La grève se termine ce jeudi soir à 22h00. Le trafic habituel des trains reprendra alors progressivement. Le porte-parole insiste toutefois sur la nécessité d'être "vigilant" et de planifier son trajet à l'aide du planificateur de voyages sur l'application ou sur le site internet de l'entreprise ferroviaire, "qui est actualisé en temps réel".

Les syndicats demandent notamment une hausse des salaires d'1,1% (comme dans le secteur privé), des engagements statutaires, les mêmes conditions salariales pour les contractuels et les statutaires, ainsi que le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel ou à venir.

En marge de la grève de ce jeudi, la CGSP Cheminots avait organisé un cortège funèbre à la Gare du Midi, "pour un rail sécurisé", pouvait-on lire sur l'une des banderoles. Les participants étaient invités à venir en habits de deuil dès 9h00. A la tête du cortège, une mise en scène avait été élaborée avec un cercueil, des croque-morts ainsi qu'une fanfare.

Lire aussi: Grève du rail: les raisons de la grogne des cheminots

"Je confirme que rien n'a changé. Les trains ont roulé comme prévu depuis ce matin 5h00. Et il est fort à parier que ce soit encore le cas pour l'heure de pointe du soir à venir", a-t-il ajouté. La grève se termine ce jeudi soir à 22h00. Le trafic habituel des trains reprendra alors progressivement. Le porte-parole insiste toutefois sur la nécessité d'être "vigilant" et de planifier son trajet à l'aide du planificateur de voyages sur l'application ou sur le site internet de l'entreprise ferroviaire, "qui est actualisé en temps réel". Les syndicats demandent notamment une hausse des salaires d'1,1% (comme dans le secteur privé), des engagements statutaires, les mêmes conditions salariales pour les contractuels et les statutaires, ainsi que le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel ou à venir. En marge de la grève de ce jeudi, la CGSP Cheminots avait organisé un cortège funèbre à la Gare du Midi, "pour un rail sécurisé", pouvait-on lire sur l'une des banderoles. Les participants étaient invités à venir en habits de deuil dès 9h00. A la tête du cortège, une mise en scène avait été élaborée avec un cercueil, des croque-morts ainsi qu'une fanfare.Lire aussi: Grève du rail: les raisons de la grogne des cheminots