Les syndicats ont défilé avec une banderole portant un message de défense des Service publics. Ils ont apporté devant le cabinet de la ministre une plaque au nom de celle-ci sur laquelle était inscrite "ministre de l'Immobilité" en français et en néerlandais. "Avec son plan stratégique, Jacqueline Galant rend immobile la concertation sociale", commente Philippe Dubois, secrétaire permanent de la CGSP Cheminots Bruxelles. Le cortège a également déposé une gerbe mortuaire, munie de l'inscription "In memoriam - L'emploi des cheminots", pour "dénoncer les pertes de 7.000 emplois prévues dans les cinq ans à venir", et souligner que "la SNCB est en danger, à cause du sous-financement et de la diminution de la dotation de 3 milliards sur les cinq prochaines années". Les représentants ont demandé à être reçu par la ministre, demande qui leur a été refusée, selon Philippe Dubois. Un peu plus de 40% (43% selon Infrabel) des trains circulaient jeudi matin durant l'heure de pointe matinale sur les grands axes ferroviaires du pays. En Wallonie, quasi aucun train ne roulait tandis qu'en Flandre, plus de 70% des trains circulaient. (Belga)

Les syndicats ont défilé avec une banderole portant un message de défense des Service publics. Ils ont apporté devant le cabinet de la ministre une plaque au nom de celle-ci sur laquelle était inscrite "ministre de l'Immobilité" en français et en néerlandais. "Avec son plan stratégique, Jacqueline Galant rend immobile la concertation sociale", commente Philippe Dubois, secrétaire permanent de la CGSP Cheminots Bruxelles. Le cortège a également déposé une gerbe mortuaire, munie de l'inscription "In memoriam - L'emploi des cheminots", pour "dénoncer les pertes de 7.000 emplois prévues dans les cinq ans à venir", et souligner que "la SNCB est en danger, à cause du sous-financement et de la diminution de la dotation de 3 milliards sur les cinq prochaines années". Les représentants ont demandé à être reçu par la ministre, demande qui leur a été refusée, selon Philippe Dubois. Un peu plus de 40% (43% selon Infrabel) des trains circulaient jeudi matin durant l'heure de pointe matinale sur les grands axes ferroviaires du pays. En Wallonie, quasi aucun train ne roulait tandis qu'en Flandre, plus de 70% des trains circulaient. (Belga)