"Après de très nombreux mois d'occupations, de manifestations, de mobilisations, de grèves de la faim et de la soif, l'USPR est parvenu à initier une certain nombre de négociations au plus haut niveau", indique-t-elle dans un communiqué. "Des négociations auxquelles ont pris part des avocats proches du mouvement, la société civile et le père Daniel en l'absence des porte-parole." "Aujourd'hui, 21 juillet, jour de fête nationale, des propositions du cabinet Mahdi ont été annoncées aux grévistes", ajoute l'USPR. "En substance, il s'agit de donner la possibilité aux occupants de faire valoir des éléments d'ancrage, de vulnérabilité, de séjour, etc. permettant l'octroi d'un permis A, via la procédure 9bis. Pour les dossiers les plus fragiles, la possibilité d'une protection humanitaire sur la base d'un 9ter est également sur la table." "L'USPR acte la main tendue du Secrétaire d'État", ajoute l'association. "Sur cette base, une suspension provisoire des grèves de la faim et de la soif est en cours de discussion, à l'église du Béguinage et dans les autres occupations." "Toutefois ce pas en avant n'est pas suffisant pour garantir l'accès au travail légal", préviennent les soutiens aux sans-papiers. "La suspension de la grève n'acte pas la fin du mouvement. L'USPR continuera la lutte autour du permis unique tant au niveau régional que fédéral, afin d'obtenir des garanties supplémentaires et sortir les travailleurs.euses sans-papiers de la clandestinité. Il aura fallu de trop nombreux sacrifices pour faire bouger le Secrétaire d'État sous la menace d'une crise gouvernementale." L'USPR et ses soutiens annoncent à présent "mettre toute leur énergie au renforcement des dossiers en amorçant une prise de contact avec les dispositifs mis en place dans la zone neutre." Les occupations de l'église du Béguinage, de l'ULB et de la VUB sont maintenues. (Belga)

"Après de très nombreux mois d'occupations, de manifestations, de mobilisations, de grèves de la faim et de la soif, l'USPR est parvenu à initier une certain nombre de négociations au plus haut niveau", indique-t-elle dans un communiqué. "Des négociations auxquelles ont pris part des avocats proches du mouvement, la société civile et le père Daniel en l'absence des porte-parole." "Aujourd'hui, 21 juillet, jour de fête nationale, des propositions du cabinet Mahdi ont été annoncées aux grévistes", ajoute l'USPR. "En substance, il s'agit de donner la possibilité aux occupants de faire valoir des éléments d'ancrage, de vulnérabilité, de séjour, etc. permettant l'octroi d'un permis A, via la procédure 9bis. Pour les dossiers les plus fragiles, la possibilité d'une protection humanitaire sur la base d'un 9ter est également sur la table." "L'USPR acte la main tendue du Secrétaire d'État", ajoute l'association. "Sur cette base, une suspension provisoire des grèves de la faim et de la soif est en cours de discussion, à l'église du Béguinage et dans les autres occupations." "Toutefois ce pas en avant n'est pas suffisant pour garantir l'accès au travail légal", préviennent les soutiens aux sans-papiers. "La suspension de la grève n'acte pas la fin du mouvement. L'USPR continuera la lutte autour du permis unique tant au niveau régional que fédéral, afin d'obtenir des garanties supplémentaires et sortir les travailleurs.euses sans-papiers de la clandestinité. Il aura fallu de trop nombreux sacrifices pour faire bouger le Secrétaire d'État sous la menace d'une crise gouvernementale." L'USPR et ses soutiens annoncent à présent "mettre toute leur énergie au renforcement des dossiers en amorçant une prise de contact avec les dispositifs mis en place dans la zone neutre." Les occupations de l'église du Béguinage, de l'ULB et de la VUB sont maintenues. (Belga)