Selon des données rassemblées par des représentants des sans-papiers, à l'église du Béguinage, il y a eu environ 15 hospitalisations dont 5 pour des personnes en grève de la soif dimanche, 7 hospitalisations lundi, 3 à 4 durant la nuit de lundi à mardi et 10 en journée mardi dont 6 pour des personnes en grève de la soif. Sur le site de la VUB (Vrije Universiteit Brussel), il y a eu 9 hospitalisations dont une pour une personne souffrant d'insuffisance rénale, 6 autres lundi et 4 autres mardi, toutes en raison de la grève de la soif. Pour l'occupation dans le réfectoire de l'ULB (Université Libre de Bruxelles), il y a eu 4 personnes emmenées en ambulance à l'hôpital dimanche dont une personne en grève de la soif, 4 autres hospitalisations lundi dont 2 pour des personnes en grève de la soif et il y a eu mardi 3 hospitalisations dont une pour un gréviste de la soif. Toujours selon les portes-paroles du groupe, aucun des sans-papiers n'a arrêté la grève de la faim. Tous retournent sur les différents sites d'occupation après avoir vu les médecins. Le réseau de la Coordination des sans-papiers de Belgique en appelait mardi soir aux 7 présidents de partis qui ont négocié la coalition Vivaldi pour trouver une solution de sortie de crise. (Belga)

Selon des données rassemblées par des représentants des sans-papiers, à l'église du Béguinage, il y a eu environ 15 hospitalisations dont 5 pour des personnes en grève de la soif dimanche, 7 hospitalisations lundi, 3 à 4 durant la nuit de lundi à mardi et 10 en journée mardi dont 6 pour des personnes en grève de la soif. Sur le site de la VUB (Vrije Universiteit Brussel), il y a eu 9 hospitalisations dont une pour une personne souffrant d'insuffisance rénale, 6 autres lundi et 4 autres mardi, toutes en raison de la grève de la soif. Pour l'occupation dans le réfectoire de l'ULB (Université Libre de Bruxelles), il y a eu 4 personnes emmenées en ambulance à l'hôpital dimanche dont une personne en grève de la soif, 4 autres hospitalisations lundi dont 2 pour des personnes en grève de la soif et il y a eu mardi 3 hospitalisations dont une pour un gréviste de la soif. Toujours selon les portes-paroles du groupe, aucun des sans-papiers n'a arrêté la grève de la faim. Tous retournent sur les différents sites d'occupation après avoir vu les médecins. Le réseau de la Coordination des sans-papiers de Belgique en appelait mardi soir aux 7 présidents de partis qui ont négocié la coalition Vivaldi pour trouver une solution de sortie de crise. (Belga)