Les différents points de vue des syndicats flamands et francophones posent problème au ministre, ont indiqué les syndicats à la sortie de la réunion. Les agents pénitentiaires flamands ont accueilli positivement le projet de rationalisation tandis que les agents francophones l'ont refusé et réclament le retour au cadre de personnel en vigueur en 2014. "La sécurité passe par un nombre suffisant d'agents", a souligné Michel Jacobs, secrétaire fédéral de la CGSP Prisons. "Nous avons besoin de plus de personnel. Il faut passer des promesses aux actes." (Belga)

Les différents points de vue des syndicats flamands et francophones posent problème au ministre, ont indiqué les syndicats à la sortie de la réunion. Les agents pénitentiaires flamands ont accueilli positivement le projet de rationalisation tandis que les agents francophones l'ont refusé et réclament le retour au cadre de personnel en vigueur en 2014. "La sécurité passe par un nombre suffisant d'agents", a souligné Michel Jacobs, secrétaire fédéral de la CGSP Prisons. "Nous avons besoin de plus de personnel. Il faut passer des promesses aux actes." (Belga)