Comme à Tournai et Lantin, les agents pénitentiaires de la prison andennaise ont rejeté le protocole, refusant la rationnalisation que veut imposer le ministre Koen Geens. "Nous poursuivrons le mouvement au finish car nous estimons notamment que c'est désormais la masse de travail qu'il convient d'adapter au nombre d'agents, et pas l'inverse", commente le délégué Marc Peeters, précisant que la poursuite de la grève a été décidée à l'unanimité par les agents présents lors de l'assemblée de samedi après-midi. (Belga)

Comme à Tournai et Lantin, les agents pénitentiaires de la prison andennaise ont rejeté le protocole, refusant la rationnalisation que veut imposer le ministre Koen Geens. "Nous poursuivrons le mouvement au finish car nous estimons notamment que c'est désormais la masse de travail qu'il convient d'adapter au nombre d'agents, et pas l'inverse", commente le délégué Marc Peeters, précisant que la poursuite de la grève a été décidée à l'unanimité par les agents présents lors de l'assemblée de samedi après-midi. (Belga)