Depuis plusieurs semaines, les agents pénitentiaires francophones sont partis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Depuis, les autorités fédérales ont réquisitionné des agents de police ainsi que l'armée. Depuis samedi, les pompiers ont également été réquisitionnés. Deux hommes de la caserne de Liège sont désormais en service à la prison de Lantin. Misikir Corhay, président de la délégation CGSP des pompiers de Liège, explique que leur présence sur place est inutile. "En cas d'incendie, nous ne pouvons même pas intervenir puisque seuls les gardiens ont accès aux bâtiments. Étant déjà en sous-effectif dans nos casernes, perdre deux hommes qui sont appelés pour remplir un rôle qui n'est pas le leur nous met vraiment dans l'embarras pour... rien." A l'heure actuelle, un préavis de grève a donc été déposé. Aucune action n'est encore prévue. Les pompiers de Liège espèrent ainsi sensibiliser les politiques et la population au sujet de cette situation problématique. (Belga)

Depuis plusieurs semaines, les agents pénitentiaires francophones sont partis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Depuis, les autorités fédérales ont réquisitionné des agents de police ainsi que l'armée. Depuis samedi, les pompiers ont également été réquisitionnés. Deux hommes de la caserne de Liège sont désormais en service à la prison de Lantin. Misikir Corhay, président de la délégation CGSP des pompiers de Liège, explique que leur présence sur place est inutile. "En cas d'incendie, nous ne pouvons même pas intervenir puisque seuls les gardiens ont accès aux bâtiments. Étant déjà en sous-effectif dans nos casernes, perdre deux hommes qui sont appelés pour remplir un rôle qui n'est pas le leur nous met vraiment dans l'embarras pour... rien." A l'heure actuelle, un préavis de grève a donc été déposé. Aucune action n'est encore prévue. Les pompiers de Liège espèrent ainsi sensibiliser les politiques et la population au sujet de cette situation problématique. (Belga)