La CSC et la CGSP en veulent au gouvernement Michel qui a, selon elles, "continuellement coupé dans les budgets de fonctionnement et de personnel des établissements pénitentiaires". Outre le manque d'effectifs et les lacunes dans les infrastructures, les représentants des travailleurs contestent aussi la mise en ?uvre du service minimum. "J'ai parlé lundi avec les syndicats. Je comprends certaines de leurs exigences, mais tout ne peut pas être modifié en cinq ans", a déclaré M. Geens à la VRT. Le ministre a par ailleurs rappelé que 500 agents par an avaient été engagés en moyenne au cours des dernières années, tout en reconnaissant que la lutte contre la surpopulation carcérale restait complexe. "C'est notamment dû aux peines plus dures prononcées et au fait que les juges d'instructions sont moins enclins à octroyer la surveillance par bracelet électronique à des personnes qui ne sont pas encore condamnées. Je peux aussi comprendre cela dans le climat actuel", a-t-il commenté. Le ministre a conclu en affirmant espérer que les constructions de prisons prévues à Haren et Termonde pourront être accélérées. (Belga)

La CSC et la CGSP en veulent au gouvernement Michel qui a, selon elles, "continuellement coupé dans les budgets de fonctionnement et de personnel des établissements pénitentiaires". Outre le manque d'effectifs et les lacunes dans les infrastructures, les représentants des travailleurs contestent aussi la mise en ?uvre du service minimum. "J'ai parlé lundi avec les syndicats. Je comprends certaines de leurs exigences, mais tout ne peut pas être modifié en cinq ans", a déclaré M. Geens à la VRT. Le ministre a par ailleurs rappelé que 500 agents par an avaient été engagés en moyenne au cours des dernières années, tout en reconnaissant que la lutte contre la surpopulation carcérale restait complexe. "C'est notamment dû aux peines plus dures prononcées et au fait que les juges d'instructions sont moins enclins à octroyer la surveillance par bracelet électronique à des personnes qui ne sont pas encore condamnées. Je peux aussi comprendre cela dans le climat actuel", a-t-il commenté. Le ministre a conclu en affirmant espérer que les constructions de prisons prévues à Haren et Termonde pourront être accélérées. (Belga)