Les débuts d'incendie ont été circonscrits par les policiers de la zone du Tournaisis qui assurent la surveillance de l'établissement pénitentiaire pendant la grève des gardiens de prison. Aucune intervention des pompiers n'a cependant été nécessaire. En marge de ces incidents, les policiers ont dû gérer la présence de plusieurs familles souhaitant rendre visite à leur proche. Celles-ci se sont installées à l'arrière de la prison de Tournai, sur des buttes de terre, et tentaient de communiquer directement avec les détenus. Aucun débordement n'a été constaté mais cette présence a cependant augmenté la charge de travail des forces de police. (Belga)

Les débuts d'incendie ont été circonscrits par les policiers de la zone du Tournaisis qui assurent la surveillance de l'établissement pénitentiaire pendant la grève des gardiens de prison. Aucune intervention des pompiers n'a cependant été nécessaire. En marge de ces incidents, les policiers ont dû gérer la présence de plusieurs familles souhaitant rendre visite à leur proche. Celles-ci se sont installées à l'arrière de la prison de Tournai, sur des buttes de terre, et tentaient de communiquer directement avec les détenus. Aucun débordement n'a été constaté mais cette présence a cependant augmenté la charge de travail des forces de police. (Belga)