Les syndicats chrétien (ACV/CSC) et socialiste (ACOD/CGSP) appellent à une grève dans toutes les prisons du pays. La CSC et la CGSP en veulent au gouvernement Michel qui a, selon eux, "continuellement coupé dans les budgets de fonctionnement et de personnel des établissements pénitentiaires". "Les principaux problèmes, comme le manque d'effectifs, les lacunes dans l'infrastructure et le service minimum que le ministre Geens veut mettre en place, ont à nouveau été abordés lundi, mais les travailleurs disent ne pas avoir été entendus", ajoutent-ils. Les deux organisations syndicales entendent mettre l'accent sur plusieurs problèmes : les "sous-effectifs chroniques", les contrats Rosetta, l'absence de budget pour garantir la sécurité, la livraison dramatique des uniformes et des chaussures, les retards de congés qui s'accumulent depuis plusieurs années, la surpopulation, l'absence de vision d'avenir et, enfin, le service minimum "qui entraîne une occupation maximale de personnel". Jeudi, la CSC Services publics se rassemblera à 10h30 au cabinet de la Justice (Bordet A) au boulevard de Waterloo à Bruxelles, tandis que la CGSP organisera un piquet à quatre endroits différents. Une rencontre est prévue avec le cabinet et le directeur général à 12h30. Le syndicat chrétien annonce un point presse à l'issue de cette entrevue, aux alentours de 13h00. (Belga)

Les syndicats chrétien (ACV/CSC) et socialiste (ACOD/CGSP) appellent à une grève dans toutes les prisons du pays. La CSC et la CGSP en veulent au gouvernement Michel qui a, selon eux, "continuellement coupé dans les budgets de fonctionnement et de personnel des établissements pénitentiaires". "Les principaux problèmes, comme le manque d'effectifs, les lacunes dans l'infrastructure et le service minimum que le ministre Geens veut mettre en place, ont à nouveau été abordés lundi, mais les travailleurs disent ne pas avoir été entendus", ajoutent-ils. Les deux organisations syndicales entendent mettre l'accent sur plusieurs problèmes : les "sous-effectifs chroniques", les contrats Rosetta, l'absence de budget pour garantir la sécurité, la livraison dramatique des uniformes et des chaussures, les retards de congés qui s'accumulent depuis plusieurs années, la surpopulation, l'absence de vision d'avenir et, enfin, le service minimum "qui entraîne une occupation maximale de personnel". Jeudi, la CSC Services publics se rassemblera à 10h30 au cabinet de la Justice (Bordet A) au boulevard de Waterloo à Bruxelles, tandis que la CGSP organisera un piquet à quatre endroits différents. Une rencontre est prévue avec le cabinet et le directeur général à 12h30. Le syndicat chrétien annonce un point presse à l'issue de cette entrevue, aux alentours de 13h00. (Belga)