Me Bosquet a participé à une visite de la prison de Forest mardi après-midi, accompagné du président de l'Ordre des barreaux francophones et germanophone (Avocats.be) Patrick Henry et Me Stéphane Boonen, bâtonnier de l'Ordre francophone du barreau de Bruxelles. Tous trois ont souligné les conditions de détention indignes des détenus, tout en ajoutant être solidaires avec l'action de grève des gardiens de prison qui travaillent dans des conditions "inacceptables". "Les droits les plus élémentaires des détenus ne sont pas respectés. Outre les conditions inhumaines, ils souffrent de l'impossibilité d'être transférés pour assister à leur procès, pour être soumis aux questions du juge", a relevé Me Stéphane Boonen. Ne confirmant pas encore la tenue concrète d'actions judiciaires, le bâtonnier a signalé que l'État devait remplir ses obligations. "On ne peut pas faire d'économies sur des droits aussi essentiels." (Belga)

Me Bosquet a participé à une visite de la prison de Forest mardi après-midi, accompagné du président de l'Ordre des barreaux francophones et germanophone (Avocats.be) Patrick Henry et Me Stéphane Boonen, bâtonnier de l'Ordre francophone du barreau de Bruxelles. Tous trois ont souligné les conditions de détention indignes des détenus, tout en ajoutant être solidaires avec l'action de grève des gardiens de prison qui travaillent dans des conditions "inacceptables". "Les droits les plus élémentaires des détenus ne sont pas respectés. Outre les conditions inhumaines, ils souffrent de l'impossibilité d'être transférés pour assister à leur procès, pour être soumis aux questions du juge", a relevé Me Stéphane Boonen. Ne confirmant pas encore la tenue concrète d'actions judiciaires, le bâtonnier a signalé que l'État devait remplir ses obligations. "On ne peut pas faire d'économies sur des droits aussi essentiels." (Belga)