La situation devrait revenir totalement à la normale vers 08h30.

Cinq dépôts étaient concernés par ce mouvement: Rocourt, Oreye, Verlaine, Bassenge et Omal. Le service était perturbé sur 37 lignes, principalement en Hesbaye liégeoise.

Le mouvement était qualifié de "grève sauvage" par la porte-parole. "Il n'y a pas eu de respect de la procédure de concertation sociale. Aucun préavis n'avait été déposé. Il semblerait qu'il s'agisse d'une contestation relative à l'horaire d'un agent."

Près d'une heure trente plus tard, les agents ont finalement décidé de prendre leur service. "La direction a rappelé aux délégués qu'il existe des procédures à respecter. Le message a été entendu", a ajouté la porte-parole.

Le TEC Liège-Verviers exploite 205 lignes de bus.

La situation devrait revenir totalement à la normale vers 08h30.Cinq dépôts étaient concernés par ce mouvement: Rocourt, Oreye, Verlaine, Bassenge et Omal. Le service était perturbé sur 37 lignes, principalement en Hesbaye liégeoise. Le mouvement était qualifié de "grève sauvage" par la porte-parole. "Il n'y a pas eu de respect de la procédure de concertation sociale. Aucun préavis n'avait été déposé. Il semblerait qu'il s'agisse d'une contestation relative à l'horaire d'un agent." Près d'une heure trente plus tard, les agents ont finalement décidé de prendre leur service. "La direction a rappelé aux délégués qu'il existe des procédures à respecter. Le message a été entendu", a ajouté la porte-parole. Le TEC Liège-Verviers exploite 205 lignes de bus.