A l'origine du conflit, l'ouverture samedi d'une nouvelle aile dans la prison, qui peut accueillir une centaine de détenus supplémentaires. Jusqu'à présent, seuls des prisonniers séjournant déjà dans l'institution louvaniste y ont été transférés mais les syndicats craignent que des détenus de prisons surpeuplées ne viennent s'ajouter sans que du personnel supplémentaire ne soit engagé. Les négociations de jeudi ont déjà permis d'établir qu'aucune arrivée externe n'est attendue à ce stade. Les syndicats craignent toutefois que le régime de travail actuel des gardiens ne soit pas respecté si des renforts ne sont pas prévus. (Belga)

A l'origine du conflit, l'ouverture samedi d'une nouvelle aile dans la prison, qui peut accueillir une centaine de détenus supplémentaires. Jusqu'à présent, seuls des prisonniers séjournant déjà dans l'institution louvaniste y ont été transférés mais les syndicats craignent que des détenus de prisons surpeuplées ne viennent s'ajouter sans que du personnel supplémentaire ne soit engagé. Les négociations de jeudi ont déjà permis d'établir qu'aucune arrivée externe n'est attendue à ce stade. Les syndicats craignent toutefois que le régime de travail actuel des gardiens ne soit pas respecté si des renforts ne sont pas prévus. (Belga)