"Nous ne pouvons pas résoudre une crise sans la traiter comme telle. Espérons qu'ils vont maintenant prendre des mesures drastiques suffisantes", a-t-elle réagi sur son compte Twitter. Greta Thunberg avait quitté Hampton, en Virginie, sur la côte est des États-Unis, le 13 novembre dernier. L'adolescente se rend actuellement en Europe sur un catamaran pour assister à la conférence des Nations unies sur le climat (COP 25), qui s'ouvre lundi à Madrid, en Espagne. L'activiste voyage avec les youtubeurs australiens Riley Whitelum et Elayna Carausu, leur fils de 11 mois, le père de Greta Thunberg, Svante, et le skipper anglais Nikki Henderson. Le vote symbolique de jeudi vise à faire pression sur la Commission européenne afin de s'assurer que toutes ses propositions soient alignées sur l'objectif visant à limiter le réchauffement climatique à moins de 1,5°C. (Belga)