"Le feu est sous contrôle mais deux ou trois conteneurs (où logent des réfugiés, ndlr) ont été détruits sans faire de blessés", a expliqué une source policière. D'après le bureau de presse des pompiers, "trois conteneurs ont été évacués par précaution quand le feu s'est déclaré". "Les pompiers sont sur place, il n'y a pas de risques que le feu se répande", a dit à l'AFP une responsable du service de presse des pompiers. Ce sinistre, qui s'est déclaré dimanche vers 20h30 heure locale (19h30 HB), intervient dix jours après les deux incendies gigantesques qui avaient ravagé le grand camp de Moria sur l'île de Lesbos, connu pour sa surpopulation et les conditions de vie sordides. (Belga)

"Le feu est sous contrôle mais deux ou trois conteneurs (où logent des réfugiés, ndlr) ont été détruits sans faire de blessés", a expliqué une source policière. D'après le bureau de presse des pompiers, "trois conteneurs ont été évacués par précaution quand le feu s'est déclaré". "Les pompiers sont sur place, il n'y a pas de risques que le feu se répande", a dit à l'AFP une responsable du service de presse des pompiers. Ce sinistre, qui s'est déclaré dimanche vers 20h30 heure locale (19h30 HB), intervient dix jours après les deux incendies gigantesques qui avaient ravagé le grand camp de Moria sur l'île de Lesbos, connu pour sa surpopulation et les conditions de vie sordides. (Belga)